Sur la guerre civile

Contre-courant de Thanassis Valtinos

François Boddaert

Né en 1932, Thanassis Valtinos est l’un des prosateurs les plus réputés de Grèce ; plusieurs livres de cet auteur ont été traduits en français (Actes Sud, Finitude, Fario), notamment par Gilles Ortlieb qui signe la traduction et la préface de Contre-courant.
Préface où il est précisé que « Le livre que voici, au prétexte d’une longue conversation à bâtons rompus avec une jeune universitaire venue interroger l’auteur sur l’un de ses précédents ouvrages, Accoutumance à la nicotine, revient sur le détail de ces années capitales, déterminantes pour la trajectoire d’une vie et, accessoirement, d’une nation. » Le décor est alors planté, qui va voir un garçon à peine sorti de l’enfance plongé dans les drames de la guerre de libération que suit, de 1946 à 1949, la terrible guerre civile qui ensanglantera la Grèce ; elle opposera la Résistance historique au nazisme (l’EAM-ELAS majoritairement communiste et proche de Tito), aux troupes royalistes soutenues dans les Anglo-américains. Dans ce chaos, le jeune Valtinos fait comme il peut l’apprentissage de la vie !

Lire la suite dans la revue Secousse : http://revue-secousse.fr/Secousse-20/Notes-lecture/Sks20-Boddaert-Valtinos.pdf

Contre-courant

Âgé d’une dizaine d’années lors de l’invasion de la Grèce par les troupes allemandes, le narrateur n’était encore qu’un adolescent quand sa province natale, à l’image du pays, s’est déchirée entre des factions rivales jusqu’à l’aube des années cinquante. C’est dire si les événements rapportés se sont imprimés sur un cerveau sensible, pour ne pas dire vierge encore, et on ne s’étonnera pas qu’ils soient devenus indélébiles. Le livre que voici, au prétexte d’une longue conversation à bâtons rompus avec une jeune universitaire venue interroger l’auteur sur l’un de ses précédents ouvrages, Accoutumance à la nicotine, revient sur le détail de ces années

Lire la suite »