Précieux écrins de paroles

Patrick Kéchichian

Les Impardonnables : Printemps/La Belle Saison, Eté/Je vous écris d’un pays lointain, Automne/Octobre dix-sept, Hiver/Le Serment de fidélité.

« On ne peut soupçonner les excellentes Éditions Fario et le poète Max de Carvalho de courir après le succès commercial… Ils ont choisi le cycle des saisons pour présenter, à chacune, quatre brefs recueils appartenant au domaine poétique français – de Larbaud à Desnos, de Bloy à Pozzi –, soit seize volumes pour l’année, avec un volume supplémentaire pour l’hiver dans lequel le subtil maître d’œuvre présente la « topographie sentimentale » de l’ensemble. On ne peut imaginer plus subtil et précieux cadeau de Noël. »

https://www.la-croix.com/Journal/Precieux-ecrins-paroles-2017 – 11-30 – 1100895849

Le Serment de fidélité

HIVER 2017 : Cinq livres, chacun sous étui, réunis sous bandeau. Avec cette livraison d’hiver, dernier quatuor de la collection 2017, la Bibliothèque des Impardonnables conclut sa première année. Le Serment de fidélité réunit deux des plus grandes voix féminines de la poésie française, Marceline Desbordes-Valmore (1786 – 1859) et Catherine Pozzi (1882 – 1934), ainsi que deux visionnaires de la période des « sommeils surréalistes » et de la « métaphysique expérimentale » du Grand Jeu : Robert Desnos (1900 – 1945) et René Daumal (1908 – 1943). Leur dénominateur commun, par des chemins et au travers de voix si différentes ? Le « Très haut amour » célébré par Pozzi en six poèmes sublimes. Sentiments passionnés

Lire la suite »

Je vous écris d’un pays lointain

ÉTÉ 2017 :Quatre livres, chacun sous étui, réunis sous bandeau. 1 Avec ses Chansons madécasses (c’est-à-dire malgaches), le chevalier Évariste des Forges de Parny inventait à la veille de la Révolution un genre littéraire que plus tard le Gaspard de la Nuit d’Aloysius Bertrand, puis Baudelaire consacreraient : le poème en prose. Anticolonialiste avant la lettre, ce recueil absolument moderne allie une envoûtante sensualité à une musicalité naturelle qui inspira trois mélodies admirables à Maurice Ravel. Sous couvert d’avoir été « traduit en français », il fleurit loin de toute convention poétique d’époque. Repris en anthologies et de loin en loin réédité, cet ensemble n’avait à ce jour

Lire la suite »

La Belle Saison

PRINTEMPS 2017 :Quatre livres, chacun sous étui, réunis sous bandeau. 1 Larbaud et Fargue, en vertigineuse Conversation dans une limousine qui le 2 mars 1911 les emmène, de Saint-Etienne vers Montbrison, visiter les parents de H. J.-M. Levet, font resurgir avec une acuité bouleversante, à travers le kaléidoscope des souvenirs, le monde aboli du Montmartre de leur jeunesse. Ayant jusqu’à ce jour servi de préface aux éditions des poèmes de Levet, ce dialogue lyrique est enfin donné ici pour un poème à part entière, libre aussi bien de n’introduire qu’à ses propres sortilèges. 2 Sonnets torrides prête son titre aux dix « Cartes postales » de

Lire la suite »