Nous devrions peut-être nous engager dans la moindre marche avec un esprit d’éternelle aventure sans retour – prêts à renvoyer nos cœurs embaumés comme des reliques vers nos royaumes affligés.

Henry David Thoreau

L’œil écoute

Nadia Tazi

De tous les livres récemment publiés sur les oiseaux, c’est certainement le plus étonnant. Les auteurs, Joséphine Michel, une photographe-philosophe, et l’anthropologue Tim Ingold, ont en partage un intérêt pour le son, plus précisément pour les rapports du son et de l’image.

Le syrinx, en effet, désigne l’équivalent du larynx : c’est l’organe qui permet à l’oiseau de chanter. Mais parmi les photos les plus extraordinaires, il y a celles qui sont cadrées sur le regard seul, comme celle mélancolique d’un oiseau plongé peut-être dans une méditation sur le destin de sa race, et celle, non moins forte – vous êtes-vous déjà senti dévisagé par un oiseau ? –, d’un œil clair, très franc, comme émergeant d’un masque de carnaval vénitien. On a toujours su que les oiseaux sont des « esprits à plumes » comme dit Ingold en rapportant les voyages spirituels des chamans d’Amazonie. Leur circulation entre terre et ciel en fait des êtres liminaires par essence. Et on a toujours pensé que leur nature élévatoire entre vol et chant, leur voisinage avec l’Intelligible, leur grâce, abolissent la pesanteur de la matière et suspendent l’animalité. 

Lisez la suite sur le site d’En attendant Nadeau.

Syrinx Tirage de tête

L’édition originale de SYRINX comporte vingt et un exemplaires numérotés et signés, accompagnés chacun d’un tirage original de l’une des trois photographies ci-dessous. Chaque tirage, au format 33 x 44 cm, réalisé sur papier HFA Museum Etching 350 g, est signé et numéroté de I à VII. The original edition of SYRINX comprises twenty-one numbered and signed copies, each accompanied by an original print of one of the three photographs below. Each print, in 33 x 44 cm format, made on HFA Museum Etching 350 g paper, is signed and numbered from I to VII. Prix de souscription jusqu’au 31 décembre 2023 : 690 € Prix à partir

Lire la suite »

Syrinx

Écouter/voir : la culture occidentale a depuis longtemps isolé sinon opposé ces deux champs de notre vie perceptive : là où l’œil objective, met à distance le monde afin de le soumettre aux rigueurs de la raison, l’oreille immerge le sujet dans ce même monde et au besoin conduit à son envoûtement. Alors que la vue dispose du temps, l’écoute doit se saisir de l’instant dans lequel ce qui lui est dû surgit pour disparaître. Nous aurions tort de croire cette typologie inébranlable. Ce que l’on peut appréhender de l’ouïe des oiseaux bouleverse la rigidité d’un tel modèle : leur usage de l’écoute semble allier une

Lire la suite »