les livres

  • Gustave Roud : Entretiens
    Marcheur nocturne, errant, comme perpétuellement situé à la frontière des mondes de l’invisible et du visible, Gustave Roud a laissé l’image d’un poète de premier plan, ayant exercé une influence considérable sur toute une génération, mais d’une grande (...)
    Lire la suite
  • Je vous écris d’un pays lointain
    "Je vous écris d’un pays lointain" Mai 2017 - 4 étuis réunis sous bandeau 288 pages, format 11,5x15,5 cm EAN : 9791091902373 - 26,50€ 1 Avec ses Chansons madécasses (c’est-à-dire malgaches), le chevalier Évariste des Forges de Parny inventait à la (...)
    Lire la suite
  • Claude Louis-Combet : Invités de la Nuit
    À partir d’une réception subtile, et d’abord toute plongée dans l’onirique, des Visages peints de Jacques Le Scanff, Claude Louis-Combet engage une réflexion sur la face humaine, figure de proue à l’avant d’un navire de l’existence, tout autant que (...)
    Lire la suite
  • La Belle Saison
    Sortie le 21 février 2017 - 4 livres sous étui réunis ; 196 pages, format 12x15,5 cm EAN : 9791091902342 - Prix : 24,50 € 1 Larbaud et Fargue, en vertigineuse Conversation dans une limousine qui le 2 mars 1911 les emmène, de Saint-Etienne vers (...)
    Lire la suite
  • Correspondance Georges Perros - Henri Thomas
    La correspondance qu’ont échangée le vosgien Henri Thomas (1912-1993) et le finistérien d’adoption Georges Perros (1923-1978) est certainement l’une des plus attendues par les lecteurs des deux écrivains (tous les deux poètes, critiques, quand Thomas (...)
    Lire la suite
  • ceux-là qu’on maudit — Mary-Laure Zoss
    Des perdus, des fâchés, des forcenés, des mioches embarrassés de leur corps et de leurs cris, affrontés aux pays, aux bordures des forêts, à la fougère et à la nuit. Dans le froid, une ébauche d’âme se disperse en buée. C’est l’enfance. Les (...)
    Lire la suite
  • Dans le temps — Jean Roudaut
    Jean Roudaut propose ici une réflexion sur la notion de tombeau en littérature. Après une étude historique et analytique du genre, le livre se révèle ensuite être une autobiographie oblique de l’auteur, au travers du prisme de ceux qu’il a croisés (la (...)
    Lire la suite
  • « Faisez pas les cons ! » — Henri Droguet
    Nouvelles, récits, fables, peu importe le nom, il y en a huit. Dans un décor de grains et de ports désolés, de landes boueuses ou d’herbes rares et d’éboulements divers, bref, d’instabilité générale du Ciel et de la Terre. Y rôdent Albert, dans tous ses (...)
    Lire la suite
  • Ma Judéité — Günther Anders
    L’attention accordée par Günther Anders au bombardement d’Hiroshima, au fait nucléaire et plus généralement à la destructivité du monde technique et industriel dans sa conception d’une anthropologie du « temps de la fin » a peut-être occulté, en (...)
    Lire la suite
  • « L’art n’efface pas la perte. Il lui répond » — Jean-Paul Michel
    Si toute œuvre littéraire suppose et comprend une théorie de la littérature, même implicite, celle de Jean-Paul Michel s’est affrontée de longue date aux questions touchant aux pouvoirs du langage, à ses « sorcelleries ». C’est ici la question de (...)
    Lire la suite
  • Les Sentiments du voyageur — Pierre Girard
    Les Sentiments du voyageur suivi de Anges américains Textes choisis et présentés par Thierry Laget Sortie le 13 mai 2016 De 1934 à 1954, Pierre Girard publie un millier de chroniques dans les journaux de Suisse. Il y aborde une infinité de (...)
    Lire la suite
  • Le ciel est un grand timide — Thierry Laget
    La pluie, les gifles, la bicyclette, l’encre, Vivaldi et Marco Polo, Dickens et la sténographie, Chardin et les cerises, Follain et le rouge, l’étudiant de Constantin Verhout, Larsson et les bouleaux, Mozart à Stockholm, Toutânkhamon à Paris, les (...)
    Lire la suite
  • SUMAYMANA — Regina Celia Colônia
    Née à Rio de Janeiro en 1940, Regina Célia Colônia a passé son enfance dans divers pays du sous-continent américain, suivant ses parents qui vécurent plusieurs années auprès de peuples amérindiens des Andes, du Chaco et d’Amazonie. C’est dans cette (...)
    Lire la suite
  • Au fond de la couche gazeuse — Baudouin de Bodinat
    Comme on s’informe des moeurs et usages d’une colonie animale en observant à bonne distance ses foyers d’attroupement, ses circulations saisonnières, ses activités significatives, il est indispensable d’examiner l’état actuel de la collectivité humaine (...)
    Lire la suite
  • Mettre en forme et composer le projet d’architecture — Jacques Fredet
    "Ce livre aborde un sujet peu traité, parfois malmené : la mise en forme de bâtiments, quels qu’ils soient. On a souvent discouru sur leur contenu d’activités, la manière de les bâtir, l’histoire de leur apparition ou de leur destruction, mais rarement (...)
    Lire la suite
  • Le dernier Varlamis — Thanassis Valtinos
    Le dernier Varlamis Thanassis Valtinos Le dernier Varlamis a d’abord fait l’objet d’une lecture par Thanassis Valtinos en guise de discours de réception à l’Académie d’Athènes le 27 avril 2010, C’est un texte d’une extrême densité, malgré sa brièveté, (...)
    Lire la suite
  • Contre-courant — Thanassis Valtinos
    Âgé d’une dizaine d’années lors de l’invasion de la Grèce par les troupes allemandes, le narrateur n’était encore qu’un adolescent quand sa province natale, à l’image du pays, s’est déchirée entre des factions rivales jusqu’à l’aube des années cinquante. (...)
    Lire la suite
  • Un désir d’arbres dans les mots — Alexandre Hollan & James Sacré
    Des oliviers près de Grenade, des arganiers dans les environs de Tioute, des chênes verts entre Tarifa et Algésiras dans le petit matin, ou le noyer de Cougou dans la cour de ferme de l’enfance : les arbres, on dirait, viennent à la rencontre de (...)
    Lire la suite
  • J’y suis, j’y suis toujours — Lionel Bourg
    On ne subsiste guère que de se confronter au monde et à sa propre histoire, mêlant souvenirs et méditations sans cesse renouvelées auxquelles contraignent la vie personnelle non moins que les développements parfois exténuants des sociétés où elle se (...)
    Lire la suite
  • L’homme sans monde — Günther Anders
    Ce volume est constitué de textes, réunis par Anders en 1984, portant sur l’art et la littérature. Ce sont des textes de différentes époques (le plus ancien, l’étude consacrée à Berlin Alexanderplatz, date de 1931, le plus récent, une étude des 87 (...)
    Lire la suite
  • Sténogrammes philosophiques — Günther Anders
    À son retour d’exil, Günther Anders fait face à ce qu’il estime le plus urgent dans l’ordre des priorités : l’état du monde et la menace que représente la destructivité humaine sous les espèces de la technique et de l’atome. Mais s’il a renoncé à toute (...)
    Lire la suite
  • Guide Bleu — Patrick McGuiness
    De la gare de départ, la station Quartier-Léopold, il ne reste aujourd’hui qu’une façade. Depuis Bruxelles on était acheminé par le fer jusqu’au Grand-Duché de Luxembourg via Namur. Les entrepreneurs anglais qui construisaient cette ligne, la 162, au (...)
    Lire la suite
  • Blue Birds Corner — Thierry Bouchard
    Depuis l’un de ces lieux qui sont ceux de l’otium, donc du travail libéré des « nécessités », on observe ici comment le monde peut-être capté scrupuleusement afin d’être déchiffré : plantes, bêtes et gens y sont encore faits d’une matière sensible, susceptible (...)
    Lire la suite
  • « Nul encore n’a dit » — W.G. Sebald / Peter Tripp
    Le dernier livre écrit par W.G. Sebald, publié après sa mort accidentelle, fut conçu avec un artiste, Peter Tripp. Les deux hommes étaient amis depuis l’enfance et proposèrent ensemble le projet à l’éditeur allemand Michael Krüger. Les lithographies de (...)
    Lire la suite
  • Victor-Marie, Comte Hugo — Charles Péguy
    Charles Péguy eut un ami. Un de ces amis de plein vent auxquels on confie le tout venant et le plus précieux, c’est parfois tout un. Cet ami s’appelait Daniel Halévy. Il fut collaborateur des Cahiers de la quinzaine, et ses textes avec ceux de Péguy (...)
    Lire la suite
  • La Violence : oui ou non — Günther Anders
    Rédigé aujourd’hui, c’est à dire à l’heure des grands émois insipides que tolère la domination du capital et de la technologie quand elle ne les formule et ne les dissémine pas elle-même, malgré les catastrophes et les défaites accumulées, ce livre eût (...)
    Lire la suite
  • Ma route est d’un pays où vivre me déchire… — Serge Airoldi
    « Ma route est d’un pays où vivre me déchire… » est un titre extrait des mots du Veilleur, un texte du poète suisse Edmond-Henri Crisinel né en 1897 et mort en 1948. Né en 1897 comme Gustave Roud. Cette référence aussi forte à la pensée délicate, (...)
    Lire la suite
  • Eugène Atget, Poète matérialiste — Baudouin de Bodinat
    C’est une femme, elle-même photographe, Bérenice Abott, qui aura eu l’intuition de sauvegarder le travail, à la fin colossal, d’un homme que ses contemporains goûtaient peu. Il avait justement pour vocation de voir et de capter, sensiblement, les (...)
    Lire la suite
  • Arséni Tarkovski — L’avenir seul
    La poésie d’Arséni Tarkovski (1907-1989), dont l’esprit et parfois les vers traversent les films de son fils Andreï, est depuis longtemps traduite en français dans les revues. Deux recueils publiés il y a plus de dix ans ont été vite épuisés et il ne (...)
    Lire la suite
  • Sculptures sans abris - Essai sur Rodin — Günther Anders
    Sculpture sans abri est un essai de Günther Anders écrit lors de son séjour aux États Unis. À partir d’une réflexion sur Rodin et de la fameuse conférence de Rilke sur le sculpteur, ces pages constituent une analyse des rapports divers que l’œuvre (...)
    Lire la suite
  • Du flou sur les causes — Marlène Soreda
    Six drôles de récits de la vie confuse que font les migrations, les guerres, la douleur et le temps fragmenté, six petits blocs arrachés à la dilution, à l’éparpillement, à l’incompréhension. Six fois où la langue transforme le chaos en images, où les mots (...)
    Lire la suite
  • À des années lumières — Marcel Cohen
    Que s’est-il passé, au début du vingtième siècle, touchant à la vie des hommes, à leur esprit et à leur cœur, quelle rupture a entraîné le monde à des années lumières de ce que fut ou de ce que nous avons cru être une civilisation. Un monde existait avec ses (...)
    Lire la suite
  • Rembrandt et les Amazones — Salah Stétié
    Un essai sur la peinture hollandaise avec Rembrandt en ligne de mire, une conversation sur la lumière et les éléments. Cette réflexion sensible est celle d’un homme qui a habité la Hollande, a traversé les plaines et les villes, s’est attardé sur les (...)
    Lire la suite
  • « Car les grandes villes, Seigneur... » — Inigo de Satrùstegui
    Cette courte prose, d’une haute tenue de langue, est à la croisée de l’essai et de la fiction autobiographique. À quelques encablures de La forme d’une ville, et au prétexte ici de Bordeaux, de son grand théâtre, de ses quais et de son fleuve, il s’agit (...)
    Lire la suite
  • Une rose pour Wâdi Rum — Salah Stétié / Gilles du Bouchet
    Le désert se retire en lui-même et, comme la marée, il sait lui aussi jouer à n’être plus là, ni plus chez lui, le temps de quelques hommes. Une fois ceux-là partis, il renaîtra de sa propre braise à peine refroidie, de ses propres cendres, dans la (...)
    Lire la suite
  • Écrire c’était vivre, survivre
    Les textes composant ce livre ont été écrits entre 1941 et 1944 par des écrivains et artistes juifs de langue allemande originaires de Czernowitz. Cet ensemble forme une chronique de ces années, relatant à la fois la déportation et la vie dans le (...)
    Lire la suite
  • JPEG - 3.5 ko
    Lointain prochain — Fernand Deligny
    Avec ce ton inimitable, son exigence et sa singularité, Fernand Deligny parle ici de la mémoire, de la sienne comme d’une autre, de ce qui la constitue, de ce qui en elle est récent ou plus lointain, faut-il dire animal, ou d’espèce ? Cette (...)
    Lire la suite
  • L’Obsolescence de l’homme, TOME II — Günther Anders
    Sur la destruction de la vie à l’époque de la troisième révolution industrielle traduit de l’allemand par Christophe David Février 2011 De l’aveu même d’Anders, la part de son œuvre qu’il considérait comme la plus importante est ce qu’il a appelé son «  (...)
    Lire la suite
  • La pointe du Raz dans quelques uns de ses états — Georges Perros
    En 1973, la revue aixoise L’arc publiait un numéro spécial autour de Michel Butor. A ce dernier fut confié le choix des contributeurs de ce numéro. Il fit appel, parmi d’autres, à son ami Georges Perros. Celui-ci répondit avec cet ensemble de planches (...)
    Lire la suite
  • comme l’eau, le miroir changeant — Serge Airoldi
    (…) Il faudra relire Lorca encore une fois, maudire entre les dents la maîtresse partie, sans remords, fière du nouvel homme qu’elle entoure de mystère, traîtresse, oublieuse des promesses, il faudra laisser les adorations, ces puissantes (...)
    Lire la suite
  • Deux écrivains français — Pierre Bergounioux
    (...) Comme toute religion, celle des lettres s’appuie sur une hiérocratie, celle des écrivains, dont on constate, après coup, qu’ils avaient vocation à se faire les interprètes de leur temps parce qu’ils en avaient l’expérience idéale-typique. La (...)
    Lire la suite
  • Gustave Roud — Le repos du cavalier
    Le Repos du cavalier fut publié pour la première fois en 1958 par La Bibliothèque des arts, puis repris dans les trois volumes des Ecrits par le même éditeur en 1978. Il est ici accompagné d’une étude de James Sacré sur la figure d’Aimé : Aimé parmi (...)
    Lire la suite