Henri Thomas

Henri Thomas (1912 – 1993) est l’auteur d’un grand nombre de romans dont Le Seau à charbonLa Nuit de LondresLe Goût de l’éternel. Il obtient le prix Medicis en 1960 pour John Perkins et le prix Fémina en 1961 pour Le Promontoire.
Il écrit également des poèmes et rédige toute sa vie une sorte de journal sans date, publié chez Minuit, en 1948, Le Porte-à-faux, repris chez Gallimard sous le titre Le Migrateur. Grand traducteur de Shakespeare, Pouchkine, Jünger pour n’en citer que quelques-uns.
Souvent considéré comme un écrivain pour écrivains, Henri Thomas est aimé par tous ceux qui vivent la lecture comme une co-création. Il a déclenché des enthousiasmes à la mesure des amitiés qu’il a vécues.
Jean Grosjean l’avait bien compris, qui nous dit : « Henri Thomas est dangereux, il cherche la vérité. Il est sur la piste. Il est presque seul, mais ça lui est presque égal. »