La tombe est dans la cerisaie

Journal du camp de Mikhaïlovka
1942-1943

Traduit de l’allemand et du roumain
par Philippe Kellmer

Le journal du peintre Arnold Daghani, La tombe est dans la cerisaie, fut publié en roumain en 1947. Il paraît pour la première fois en français dans une traduction à la fois de l’allemand et du roumain de Philippe Kellmer, ami d’enfance de Paul Celan, l’un des rares compagnons de déportation de Daghani ayant survécu.

Ce livre constitue un témoignage essentiel de la déportation des Juifs de Bucovine et de Bessarabie en Transnistrie, région d’Ukraine annexée par la Roumanie pendant la Seconde Guerre mondiale, de 1941 à 1944. Il s’agit d’un document décisif mettant à jour l’un des aspects de la Shoah aujourd’hui encore méconnu.

Arnold Daghani y évoque le camp de Mikhaïlovka entre 1942 et 1943. Ce camp, où ont été assassinés, parmi mille autres victimes juives, les parents de Paul Celan et la poétesse Selma Meerbaum, fait partie des multiples lieux de déportation installés le long du Boug, fleuve de l’Ukraine alors occupée par les Allemands.

Les déportés juifs, avant d’être exterminés, y travaillaient pour l’organisation Todt (organisme de génie civil et militaire au service du Troisième Reich nazi sur l’ensemble des territoires occupés pendant la Seconde Guerre mondiale) à la construction de la route militaire stratégique pour l’approvisionnement de l’armée allemande longue de deux mille kilomètres et connue sous l’abréviation DGIV. Elle reliait Lwów (alors polonaise) au sud de l’Ukraine.

Le journal de Daghani, qui livre des données factuelles terrifiantes, est écrit sur un ton qui confère au Mal l’aspect d’une banalité absolue aux conséquences quotidiennes implacables. Il se termine par le récit haletant de l’évasion de Daghani et de sa femme, Anisoara.

daghani.png

Traduction de l’allemand et du roumain de Philippe Kellmer, revue, corrigée et annotée par Thierry Bouchard et Marc Sagnol.
Préface de Marc Sagnol — Avant-propos de Philippe Kellmer  — En annexe : Entretien entre Philippe Kellmer et Marc Sagnol.

240 pages — format 14 x 20,5 cm — EAN : 9791091902496 — Prix : 23 euros

Arnold Daghani

Arnold Daghani, né Arnold Korn le 22 février 1909, à Suczawa en Bucovine (empire austro-hongrois – aujourd’hui Suceava en Roumanie) d’un couple de Juifs germanophones, est un artiste peintre. Le 27 juin 1940, il épouse Anisoara Rabinovici à Bucarest. Vivant à Czernowitz, les Daghani sont déportés le 7 juin 1942 vers la Transnistrie puis à Ladyjin, près du fleuve Boug. Ils y sont raflés le 18 août et conduits par la SS dans le camp de Mikhaïlovka en Ukraine. Les Daghani restent un an à Mikhaïlovka, puis parviennent à s’échapper avant que le camp ne soit liquidé par les nazis. Après la libération du ghetto de Berchad où

Lire la suite »