La très haute grange parmi les prairies, avec son toit de tuiles fraîches où s’avivent les ciels d’été, l’âpre crépi des murs, le banc toujours vide entre deux portes fermées, ce Port-des-Prés tout pareil (on dirait) à d’autres granges perdues dans d’autres prairies, d’où vient que je retourne à lui sans cesse, comme si, hors les sables du réel, une oasis miraculeusement m’était donnée où triomphe enfin la toute puissance du coeur ?

Gustave Roud


Fario 14

Fario 13

Fario 12

Fario 11

Fario 10

Fario 9

revue 8

revue 7

revue 6

Fario 5

revue 4

fario 3

Fario 2

revue 1

revue 7

LA VIE QUI S’ÉLOIGNE

(...) Et c’est pour la raison que l’industrie globale administrée a promis de répondre à tout, de pourvoir à toutes les nécessités qu’elle a crées, de devenir concrètement le seul interlocuteur auquel il est possible d’avoir accès, la seule mamelle, le seul miroir, le seul monde - un monde sans discontinuité, sans u-intervalles, sans faille et sans répit, que l’idée d’une escapade s’est un peu perdue.
Des chemins pour entrer en soi-même, d’autres pour en sortir, des vues sur des paysages qui étonnent, des nuits noires à sonder, des appels, des voix étrangères qui persistent dans l’harmonie ou la dissonance qu’elles frôlent, comment y atteindre dans ce face-à-face de refletts jusqu’à la perte de toute définition que font le mouvement incessant et son spectacle ? (...)

Vincent Pélissier, Or nous étions prévenus, Liminaire
Salah Stétié, L’écrocement
Antoine Emaz, La fatigue, l’épuisement
Marie Cosnay, Variations autour de la frontière
Gilles Ortlieb, À Morhange
Philippe Rahmy, La vie sauve
Jean-Paul Michel, Accumulation de mauvaises créances, touchant le goût
Marlène Soreda, La nuit des Dauphines
Allan Diet, Nous sommes la ombres
Mary-Laure Zoss, D’air et d’étoupe
Eugenio de Signoribus, Chroniques de la vie incertaine, - poèmes traduits de l’italien par André Ughetto, suivi de L’antipoésie d’Eugenio de Signoribus
Les poètes de Czernovitz, Dans la chimère des mots, - Chronique du ghetto de Czernovitz (1941-1942), témoignages et textes traduits de l’allemand, choisis et assemblés par François Mathieu
Milan Simecka, Le rétablissement de l’ordre, - traduit du tchèque par Catherine Fournier et présenté par François Bordes
Jean Rounault, Mon ami Vassia, (extraits), - texte présenté par François Bordes
Guéorgui Ivanov, Poèmes, - traduits du russe et présentés par Christian Mouze
La revue fario, Faits et défaits contemporains

LE LIVRE OUVERT

Dimitris Hadzis, Petit commentaire sur Iphigénie à Aulis - texte traduit du grec par Jean Lallot
Loïc Le Groumellec, Peintures
Jean Cagnard, Le vêtement du mort
Pascal de Blignières, La rumeur des signaux, - Chroniques de la coïncidence, - texte présenté par Jacques Damade
Serge Airoldi, Oui la nuit, - Une façon d’être avec La grande mer de Lydie Arickx
Jacques Damade, le hêtre

fario 7 printemps-été deux mille neuf
ISSN : 1774-704X
ISBN : 9782952522465

25€

La revue fario :
Directeur : Vincent Pélissier
Secrétariat de rédaction : Émeline Seignobos
Comité de rédaction : François Bordes, Richard Brunner, Jacques Damade, Allan Diet, Vincent Pélissier, Marlène Soreda


Livraison




Securise par PayPal
PayPal Comment Ca Marche